Style bédouin

20140720-210317-75797235.jpgJeudi dernier, comme le week-end musulman frappait à notre porte, nous avons emprunté l’autoroute du désert pour nous rendre à Wadi Rum, LE parc national désertique de la Jordanie, lieu connu pour avoir été fréquenté par Lawrence d’Arabie.

Je gardais de mon passage en Tunisie – il y a presque 15 ans – un souvenir assez magique du désert et de son atmosphère qui invite à la contemplation. Si le désert jordanien est tout autre (géographiquement) et tout autrement organisé (touristiquement), j’ai quand même pu retrouver cette paix presque instantannée.

Dans un premier temps, disons que l’arrivée au Visitors Center de Wadi Rum n’est pas l’expérience la plus agréable qui soit. Dès que vous descendez de votre voiture, des hommes vous approchent en vous disant qu’ils sont le cousin du guide que vous avez réservé, qu’ils vont vous mener au lieu nécessaire, etc., etc. Cette comédie qui vise à vous escroquer quelques dinars est très dérangeante, d’autant plus que dans notre cas, le guichetier officiel du Visitors Center a «embarqué» dans le jeu de l’individu en question. J’avoue que quand sa phrase a commencé par «We are not a mafia…» ça prêtait plutôt à sourire.

Assurez-vous donc, en vous rendant à Wadi Rum, d’avoir un lieu très précis de rencontre avec votre guide réservé d’avance et dites-vous que vous n’avez absolument pas besoin d’aide pour trouver ce lieu de rencontre: il y a une seule rue dans le village de Rum!!! Votre guide vous attendra au village, en jeep ou avec des dromadaires, pour vous mener vers son camp.

20140720-203102-73862460.jpg

Nous avions réservé une place au Khaled’s Camp, un camp que je recommanderais. Il y a des camps beaucoup plus chics, mais celui-ci est très bien et le propriétaire, Khaled, comme ses guides, sont extrêmement sympathiques. Vous n’avez pas de toilettes privées, mais les toilettes communes sont bien nettoyées (bien plus que dans d’autres lieux touristiques centraux!) et la bouffe était excellente (cuite dans le sable, comme les Bédouins). Les petites tentes de style bédouin sont relativement confortables, même si ça reste du camping. Il faut dire que nous sommes en saison morte: nous n’avons jamais été plus d’une quinzaine dans le camp, mais en haute saison le lieu peut être bien plus achalandé.

20140720-203241-73961744.jpg

20140720-203240-73960823.jpg

Nous arrivions assez tard le premier soir: juste à temps pour profiter d’un thé très sucré comme les Bédouins les aiment et pour lire sur un magnifique petit promontoire rocheux en attendant ce que Khaled a qualifié de «plus beau coucher de soleil que vous n’aurez jamais vu». Bon. C’était super. Mais je ne pense pas que Khaled ait vu de coucher de soleil sur la mer des Bahamas…

20140720-204741-74861955.jpg

20140720-203523-74123868.jpg

Nous avons partagé le premier souper avec une famille flammande de Belgique fort sympathique. Et ça, je dirais sans doute que c’était le meilleure souper que j’ai mangé en Jordanie!

Le lendemain, nous avons passé la journée avec notre guide Ali qui nous a fait faire un tour du coin. C’était beaucoup moins chaud que je l’aurais cru (la joie de la chaleur sec: le soulagement de l’ombre!) même si certaines activités plus physiques demandaient un regain d’énergie. Que ce soit le mushroom rock, le bridge, les dunes impressionnantes, les inscriptions nabatéennes ou les vestiges de Lawrence’s House (même si personne ne sait si c’est vraiment la maison de Lawrence), on nous a «montré» bien des choses.

20140720-205114-75074141.jpg

20140720-205117-75077082.jpg

20140720-205116-75076114.jpg

20140720-205158-75118372.jpg

20140720-210822-76102677.jpg

Ce serait d’ailleurs ma seule critique: pourquoi souhaite-t-on autant nous «montré» des trucs touristiques (traces de civilisation, roches aux formes étranges, etc.) quand l’essentiel est partout autour. Le paysage est magnifique et y retourner j’avoue que je demanderais un séjour plus contemplatif. Finalement, mon moment phare de la journée, c’est peut-être quand on s’est arrêté à l’ombre pour luncher et faire la sieste le temps que les grosses chaleurs se passent. Même si j’avoue l’inconfort de se faire faire à manger par un guide qui jeûne…

20140720-205501-75301134.jpg

Sur ce tapis bleu, nous avons lunché, lu, fait la sieste pendant près de trois heures avant de reprendre la route. Sans entrer dans les détails, disons que le moment for(çan)t de la journée a été l’ascencion de cette dune. Il y a peu de dunes dans le désert du sud de la Jordanie, mais celles qu’on croise ont parfois impressionnantes.

20140720-205804-75484222.jpg

Ça ne vous semble pas si haut? Alors voici le jeep une fois rendu au sommet…

20140720-205838-75518592.jpg

Ce soir-là, nous étions rompus en rentrant au camp. Nous avons soupé, cette fois avec des Néerlandais et des Américains et nous avons pris quelques minutes pour observer les étoiles. Je n’avais jamais vu un ciel comme celui-là. Pour la première fois de ma vie, j’avais le sentiment de contempler le firmament dans toute son épaisseur. Le ciel ressemblait à une couette et les métaphores qui le présentent comme «recouvrant» la planète me semblaient soudain limpides.

Le lendemain matin, nous avions demandé de pouvoir faire un petit parcours à dos de dromadaire. En raison de la saison, un parcours de trois heures nous semblait exagéré. Le jeep nous a laissés en chemin vers le village de Rum et nous avons pu continuer au rythme des sabots.

20140720-210123-75683242.jpg

Pour votre information: comptez environ 150 $ par personne pour l’ensemble de ce séjour (deux nuits, cinq repas, le tour de dromadaire et la journée en jeep).

Bien honnêtement: je recommencerais n’importe quand!

20140720-210315-75795281.jpg

20140720-210318-75798206.jpg

20140720-210316-75796237.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s