Ère romaine

En revenant du sud et du désert, nous avons dépassés Amman pour nous rendre directement à Jerash, ville réputée pour la qualité de ses ruines romaines. La ville de Gerasa était effectivement membre du Décapole, ce regroupement d’une dizaine de villes fondées probablement par des Grecs et qui servait de zone tampon entre les territoires nabatéens (arabes) et juifs. Parmi ces villes, on compte aussi Philadelphia (aujourd’hui Amman) ainsi que Damas (bien que bien plus au nord).

Le site de Jerash compte aujourd’hui les ruines d’une quinzaine, si ce n’est une vingtaine de bâtiments, certains particulièrement bien conservés. On déambule sur le site long d’environ 3km et la ville se dessine sans trop d’imagination. Pour comparaison, les ruines m’ont semblé relativement mieux conservées qu’à Ceasarea.

Le coup d’oeil total est sans doute ce qu’il y a de plus impressionnant. La place ovale qui s’ouvrait devant le Temple de Zeus est magnifique et le Cardo qui y mène est époustouflant. Le nombre de colonnes encore debout contribue à cette impression de réalité préservée.

20140721-113616-41776884.jpg

20140721-114720-42440390.jpg

On peut aussi voir deux théâtres (sud et nord) si bien conservés l’un comme l’autre que des spectacles y ont encore lieux. Dans le théâtre nord, des musiciens fort sympathiques jouent… de la cornemuse (!). N’empêche, c’est eux qui nous ont permis de découvrir la sonorisation exceptionnelle du théâtre puisque c’est en son point très exactement central que l’écho de la voie se déploie. Assez fascinant!

20140721-113824-41904055.jpg

20140721-113825-41905326.jpg

S’il y a quelques temples d’ascendance grecque à Jerash, tout comme d’ailleurs les ruines d’une Mosquée qui daterait vraisemblablement de la conquête ottomane, les principaux monuments sont des églises. Malheureusement, le lieu est bizarrement traité. Le site est tellement sale, les touristes laissés à eux-mêmes, qu’on se demande ce qui est réellement mis en place pour la sauvegarde de ce patrimoine. Ici, par exemple, vous devinez une mosaïque au sol d’une église. Mosaïque moins intéressante que d’autres, certes, mais est-ce une raison suffisante pour ne pas la protéger, permettre aux gens d’y marcher, et même, sans aucun doute, de se rapporter quelques petites pierres en souvenir…?

20140721-114222-42142437.jpg

Autant Caesarea était impressionnante par le cadre que la mer lui offrait, autant le site de Jerash frappe par sa proximité avec la ville actuelle. Dans l’angle des arches et derrière les ruines vous découvrez des commerces, affiches, immeubles modernes.

20140721-114409-42249085.jpg

20140721-114408-42248132.jpg

Le site vaut donc largement le détour et les 8 dinars pour y entrer. Les indications sont très claires, et en français. Il est aussi possible d’avoir les services d’un guide dans sa langue. Par contre, le peu d’entretien du site est vraiment décevant. Partout, nous avons croisé des déchets, des poubelles qui débordent (quand nous sommes en saison morte) et des toilettes à la salubrité bien décevante. L’un des sites les plus importants du tourisme jordanien mériterait un peu plus d’attention, m’a-t-il semblé.

20140721-114719-42439286.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s